Roche & Cie

Rapport de gestion des sociétés : des nouveautés

29 Août 2017

Dès 2018, les petites entreprises pourront bénéficier d’un allègement de leur rapport de gestion mais les sociétés anonymes seront quant à elles, tenues  d’établir un rapport sur le gouvernement d’entreprise.

Suite à une ordonnance parue cet été, le rapport de gestion des petites entreprises est allégé. À l’inverse, celui des sociétés anonymes s’alourdit d’un rapport sur le gouvernement d’entreprise.

Allègement du rapport de gestion des petites entreprises

Les petites entreprises vont bénéficier, dès l’année prochaine, d’un allègement du contenu de leur rapport de gestion. Sont ici concernées celles qui, à la clôture de leur dernier exercice, ne dépassent pas deux des trois seuils suivants : 4 M€ de total de bilan, 8 M€ de chiffre d’affaires, 50 salariés.

Dorénavant, un certain nombre d’informations n’aura plus à figurer sur le rapport de gestion comme “Activités de la société en matière de recherche et de développement” ou encore la mention de leurs succursales.

Également, plus besoin de mentionner les indicateurs clés de performance de nature non financière ayant trait à l’activité spécifique de la société, notamment les informations relatives aux questions d’environnement et de personnel, ni les indications sur les objectifs et la politique de la société concernant la couverture de chaque catégorie principale de transactions prévues pour lesquelles il est fait usage de la comptabilité de couverture, ni même les informations relatives à l’exposition de l’entreprise aux risques de prix, de crédit, de liquidité et de trésorerie.

Obligation d’établir un rapport sur le gouvernement d’entreprise pour les sociétés anonymes

À compter de 2018 (exercices ouverts à compter du 1er janvier 2017), toutes les sociétés anonymes et les sociétés en commandite par actions, et non plus seulement les sociétés cotées, auront l’obligation d’établir un rapport sur le gouvernement d’entreprise. Ce rapport, élaboré par le conseil d’administration ou le conseil de surveillance, devra être présenté à l’assemblée annuelle d’approbation des comptes.

En pratique : ce nouveau rapport prendra la forme d’un rapport autonome joint au rapport de gestion. Toutefois, dans les sociétés anonymes à conseil d’administration, il pourra être directement inclus dans le rapport de gestion (dans une section spécifique).

Le rapport sur le gouvernement d’entreprise comprendra des informations relatives au fonctionnement des organes d’administration ou de direction, informations qui étaient jusqu’alors mentionnées ou annexées au rapport de gestion, et en particulier :

– la liste des mandats exercés par chaque mandataire social ;

– les conventions conclues entre un dirigeant ou un actionnaire disposant d’une fraction des droits de vote supérieure à 10 % et une filiale ;

– un tableau des délégations accordées par l’assemblée générale en matière d’augmentation de capital ;

– le choix opéré par la société entre l’une des deux modalités d’exercice de la direction générale, à savoir par le Président du Conseil d’Administration ou par un Directeur Général (dans le premier rapport seulement ou en cas de modification).


Source : Les Echos


Cabinet Roche & Cie, Expert-comptable à Lyon
Spécialiste de l‘immobilier et de la fiscalité des non-résidents