Roche & Cie

Top des villes françaises où les prix de l’immobilier ont le plus progressé en 20 ans

01 Mar 2018

Vous comptez investir dans l’immobilier et vous vous posez la question de savoir dans quel endroit de France votre investissement vous fera gagner le plus d’argent.


Depuis 1994, l’Association pour le développement du service aux Notaires, recueille et exploite les données relatives au marché de l’immobilier en Province.

En utilisant ces données, des Notaires ont instruit une étude sur l’évolution du prix de l’immobilier, en France, dans dix-sept métropoles, hormis Paris, entre 1997 et 2016.

Au regard de cette étude, force a été de constater que durant cette période, les prix du marché de l’immobilier se sont envolés de manière fulgurante. A Bordeaux, par exemple, le prix d’un appartement a ainsi flambé de 248 %, et le prix d’une maison ancienne de 215 %.  Cette hausse est impressionnante.

Bordeaux est d’ailleurs en tête de la liste des 17 métropoles concernées, définies par le Code Général des Collectivités Territoriales,  et qui sont Lyon, Aix-Marseille-Provence, (Bordeaux), Grenoble, Lille, Nantes, Nice, Rennes, Rouen, Strasbourg, Toulouse, Brest, Montpellier, Nancy, Tours, Dijon et Orléans.

Le berceau de la Grande Aquitaine est passé de 14ème rang en 1997 à 2ème rang en 2016 pour les villes où le prix d’acquisition/vente d’un appartement est le plus haut et de la 12ème à la 3ème place pour l’acquisition/vente d’une maison.

LYON n’est pas en reste, puisqu’elle est la deuxième ville où l’acquisition/vente d’un appartement dans l’ancien a fait un bon de 203%. LYON est ensuite suivie de près par TOULOUSE (+198%). Enfin viennent NANCY avec +97% et BREST +92%.

Pour les maisons, c’est la Bretagne avec RENNES qui ravit la seconde place dans  l’effet fulgurant de l’augmentation la plus importante : 83%.

RENNES est suivie par NANCY (+79%), BREST (+92%) et enfin DIJON (+79%).


Cabinet Roche & Cie, Expert-comptable à Lyon
Spécialiste de l‘immobilier et de la fiscalité des non-résidents